Un géant est en train de s'élever près de l'A3, entre Gasperich et Bettembourg. Il s'agit du futur pont de la nouvelle ligne CFL.

Colossal. Géant. Immense. Les superlatifs manquent pour qualifier la structure qui prend forme tout au bord de l'A3, au sud de Luxembourg-ville. Depuis un peu plus de deux ans, de nombreux ouvriers et techniciens œuvrent pour donner de la hauteur à cet ouvrage d'art remarquable. À terme, il permettra le passage des trains sur la nouvelle ligne ferroviaire, qui reliera Bettembourg à Luxembourg sans arrêt intermédiaire.

Pour l'heure, les automobilistes qui circulent sur l'A3 peuvent apercevoir la carcasse métallique de ce géant encore endormi. Depuis ce mois de novembre et pour un an encore, une trentaine d'ouvriers s'acharnent à souder, assembler et peindre la structure et les immenses arcs métalliques.

Une fois cela fait, il s'agira de soulever le géant pour le poser en travers de l'autoroute. Une opération prévue pour "fin 2022". Elle nécessitera, et c'est bien normal, un week-end de barrage de l'autoroute par l’Administration des Ponts et Chaussées. La fermeture est programmée pour octobre 2022.

Une fois posé, il mesurera 200m de longueur pour 18,5 mètres de large. Mais c'est bien sa hauteur qui interpelle les automobilistes qui passent à côté: 40 mètres du tablier inférieur jusqu’au bord supérieur de l’arc. Il sera "l’un des plus grands ponts ferroviaires métalliques en arc d’Europe" vantent les CFL sur leur blog.