Après vingt mois de pandémie quel est le moral des Luxembourgeois? Sont-ils d'accord avec le Covid-Check au travail? Quelles sont leurs principales préoccupations? Les réponses dans le nouveau sondage Politmonitor réalisé pour RTL et le Wort.

Après vingt mois à porter un masque anti-Covid, à garder ses distances et à ne plus pouvoir faire de bisous ou juste serrer amicalement une main, le moral des Luxembourgeois est inévitablement affecté. 57% des électeurs sondés en ce début novembre 2021 par TNS Ilres pour le compte pour RTL et le Wort se sentent émotionnellement impactés par cette pandémie dont ils ne voient pas vraiment le bout du tunnel. Seuls 11% pensent d'ailleurs que la pandémie sera derrière nous d'ici la fin de l'année.

Pour 15% la charge émotionnelle est particulièrement lourdement ressentie. Mais ce qui frappe le plus dans ce premier volet de notre sondage Politmonitor, c'est l'impact du Covid-19 sur les jeunes. Les 18-34 ans disent en souffrir le plus.

POUR LA VACCINATION OBLIGATOIRE ET LE COVID-CHECK AU TRAVAIL

La généralisation du Covid-Check dans les restaurants et cafés depuis le 1er novembre au Luxembourg est clairement perçue comme une bonne décision par 76% des sondés. Tout comme 67% estiment qu'octroyer davantage de libertés de mouvement aux personnes vaccinées, testées négatif ou guéries du Covid-19 est "adapté à la situation".

Toujours dans le même ordre d'idées, les sondés pensent qu'accepter exclusivement les tests rapides certifiés dans un système 3G est approprié à la situation.

Plus surprenant, cette fois, est la majorité qui se dit favorable à l'obligation vaccinale que le gouvernement Bettel a toujours écarté de sa politique de Santé jusqu'ici: 54% des Luxembourgeois sont en faveur d'une obligation vaccinale contre le Covid-19 afin de protéger la société des conséquences de la pandémie.

C'est surtout ce que pensent les plus de 45 ans et les plus âgés. 74% des 65 ans et plus y sont favorables. Les jeunes en revanche, ne sont pas majoritaires à vouloir une obligation vaccinale. 70% des 18-24 ans ne sont pas de cet avis. Ni 60% des 25-44 ans.

Alors que syndicats et "marcheurs blancs" s'y opposent, 54% des Luxembourgeois pensent que le Covid-Check devrait être obligatoire dans les entreprises.

LOGEMENT, TRAFIC, AVENIR DES ENFANTS

Comme c'était déjà le cas à la mi-juin, le logement abordable, l'avenir des enfants et l'accroissement du trafic routier restent, même si ce n'est pas dans le même ordre, les trois principales préoccupations des Luxembourgeois.

Pour 82% des résidents, l'accès à un logement abordable reste de très loin la préoccupation n°1.

Les chances d'avenir des enfants et l'augmentation du trafic routier préoccupent tous deux 61% des sondés. Suivent deux préoccupations qui ont fortement progressé depuis le Politmonitor du printemps. À savoir les conséquences du changement climatique progressent de 8 points (57% des sondés) et l'inflation galopante qui fait un bond de 11 points ( 56% des sondés) en cinq mois.

"Mais depuis la pandémie, l'attention s'est aussi déplacée vers d'autres choses. Par exemple la cohésion sociale et la progression des maladies mentales dans notre société. Ce qui est aussi surtout une préoccupation chez les jeunes, qui se sentent le plus affectés par cette situation, si nous regardons aussi les autres questions", fait remarquer Tommy Klein de TNS-Ilres:

LE TRAVAIL DU GOUVERNEMENT 

Alors que 91% des personnes interrogées ont déclaré être vaccinées, il apparaît que 75% des électeurs estiment que le gouvernement Bettel a fait du bon travail au cours des derniers mois.

Même si la majorité des gens sont encore satisfaits du travail du gouvernement, les chiffres indiquent clairement que le mécontentement croît. De 13%, les mécontents sont passés à 22% en cinq mois.

C'est le DP de Xavier Bettel qui tirent le plus de marrons du feu: 47% de son électorat de base estime que le parti démocratique fait du "très bon travail". Les électeurs socialistes et des verts sont moins flatteurs vis-à-vis de leurs propres partis.

Il est, en revanche, "clair sur la base des résultats que les gens se sentent protégés par la vaccination", note Tommy Klein de TNS-Ilres. Un chiffre est parlant: 87% des vaccinés admettent se sentir bien protégés avec la vaccination.

UNE SOCIÉTÉ JUSTE OU INJUSTE ?

Vingt moins de confinement et de mesures anti-Covid dictés par la pandémie laisse un goût amère sur le sentiment de l'état de la société luxembourgeoise en général. Moins d'un résident sur deux (46% exactement) estime qu'il a encore de l'équité au sein la société luxembourgeoise. C'est encore un point de moins qu'en juin.

Les hommes (50%) sont plus positifs que les femmes (44%). Et les 45-64 ans sont bien plus nombreux (52%) à trouver la société injuste que les jeunes de 18 à 24 ans (34%).

Mercredi, dans la deuxième partie de notre sondage Politmonitor, nous verrons comment les citoyens ont suivi le discours sur l'état de la nation, ce qu'ils retiennent des nouvelles mesures gouvernementales et quelle est leur position par rapport à une nouvelle Constitution.

 

Pour ce sondage, 1.016 électeurs représentatifs de la population luxembourgeoise ont été interrogés pendant la période du 2 au 10 novembre 2021. Les détails sur la méthodologie et le questionnaire sont disponibles sur Alia.lu