Les entreprises artisanales ont besoin de terrains et cela doit devenir une priorité du gouvernement, selon la Chambre des métiers.

D'après une enquête menée par la Chambre des métiers en 2020, quelques 200 entreprises artisanales seraient à la recherche d'un nouveau site. Deux tiers d'entre elles relèveraient du secteur du bâtiment et un quart de celui de la mécanique. Ces entreprises de l'artisanat auraient besoin de 73 hectares de terrain dans les zones d'activités, mais l'offre actuelle serait inférieure à 10 hectares. Une grande majorité des chefs d'entreprise, qui ont participé à l'enquête, regrettent le manque de terrains, mais aussi les loyers trop élevés.

A la suite de cette enquête, une analyse quantitative réalisée par la Chambre des métiers, a permis de constater que plusieurs critères restrictifs empêchaient des entreprises de s'implanter. Par exemple des restrictions concernant le stockage de matériaux. Il faudrait agir rapidement: les procédures d'autorisation devraient être accélérées, car les expériences passées montreraient que les travaux de viabilisation des nouveaux terrains ou la mise en place de zones d'activités transfrontalières peuvent prendre beaucoup de temps.