Des journalistes et des chercheurs accusent le Premier ministre luxembourgeois d'avoir commis un plagiat lors de la rédaction de son mémoire de fin d'études à l'Université de Nancy.

Xavier Bettel a-t-il plagié son mémoire de fin d'études? La question est ouverte après la publication d'un article par Reporter.

Selon l'enquête de nos confrères, qui ont consulté le travail de Xavier Bettel et sollicité des chercheurs indépendants, il lui est reproché de ne pas avoir fourni de sources correctes lors de la rédaction de son mémoire de fin d'études en 1999. Environ 96% du contenu du mémoire aurait été copié sur Internet sans citer ou référencer les sources nécessaires.

Xavier Bettel suivait alors un Diplôme d'Études Approfondies en sciences politiques et droit public à l'université de Nancy II (aujourd'hui fusionnée à d'autres au sein de l'université de Lorraine, ndlr).

Cité dans l’article de Reporter, Etienne Criqui, le directeur de mémoire de Xavier Bettel explique que les contrôles anti-plagiat informatiques étaient limités à l'époque. Il n’exclut donc pas la possibilité d'un plagiat.

Interrogé par RTL, le Premier ministre a accepté de réagir: "D'après mes souvenirs, j'ai rédigé ce travail à l'époque en mon âme et conscience. Je reconnais aujourd'hui qu'on aurait pu, peut-être dû, le faire autrement."

Xavier Bettel ferait toutefois "pleinement confiance à l'université de Nancy" pour juger si le travail concerné correspond aux critères de l'époque. "Si ce ne devait pas être le cas, j'accepterais évidemment une décision en conséquence", ajoute le Premier ministre.

En Allemagne, plusieurs responsables politiques ont déjà été amenés à démissionner à cause d’accusations de plagiat. Avec, comme facteur décisif, la valeur accordée à la science et à l’honnêteté des politiciens, selon Reporter. Le média cite encore Xavier Bettel qui avait déclaré dans une interview au magazine Zeit : "Je ne supporte pas la malhonnêteté. Quand j’ai le sentiment que quelqu’un tente de parvenir à quelque chose par des combines, je ne le pardonne pas. "