Le parquet a requis six mois de prison avec sursis intégral à l'encontre du député CSV Félix Eischen et d'André Martins.

Dans le procès de l'affaire dite du "CSV Frëndeskrees", l'heure était aux réquisitions du parquet mardi.

En ce dernier jour de procès, le parquet a requis une peine de neuf mois de prison avec sursis intégral et une amende appropriée à l'encontre de l'ex-président du CSV, Frank Engel, soupçonné d'emploi fictif. Six mois de prison avec sursis intégral et une amende ont été requis contre Félix Eischen et André Martins.

Pour les autres accusés, Stephanie Weydert, Elisabeth Marque, Georges Heyrendt et Georges Pierret, le parquet a seulement demandé une amende.

Les avocats des prévenus avaient plaidé que leurs clients n'avaient rien à se reprocher. Le Procureur n'était pas du même avis.