"Le volume actuel du trafic sur la N12 ne justifie pas la construction d'un contournement pour le moment," écrit le ministre des Travaux publics, François Bausch, dans sa réponse à une question parlementaire du DP.

Un poste permanent de comptage automatique des véhicules a été installé il y a quatre ans sur la N12, qui relie Wilwerdange à Asselborn, afin de mesurer le trafic. Il a permis de constater que le flux quotidien moyen de véhicules n'a que légèrement augmenté. Il est actuellement d'environ 5.700 véhicules.

Un contournement de Troisvierges deviendrait cependant intéressant si les autorités belges décidaient de retenir le tracé entre Saint-Vith et le lieu-dit "an der Schmëtt" pour améliorer l'itinéraire routier de la N62/E421, écrit le ministre.

Lorsque la Transversale de Clervaux sera achevée, en 2023, le trafic de poids-lourds devrait diminuer dans la localité de Troisvierges, ajoute François Bausch.