L'"International Astronautical Congress" (IAC) a ouvert ses portes lundi à Dubaï. Le Luxembourg y a son pavillon dans le hall 7.

Il s'agit de la 72e édition de l'IAC, qui réunit traditionnellement les acteurs du secteur spatial.

Au pavillon luxembourgeois, huit entreprises se distinguent, en plus des nombreuses autres qui sont aux Emirats arabes unis dans le cadre de la mission économique.

Marc Serres, directeur de l'Agence spatiale luxembourgeoise, considère que le Grand-Duché est bien positionné. "Nous avons vraiment un beau mix d'entreprises. Nous avons des sociétés établies comme SES. Nous avons la recherche avec le LIST. Nous avons aussi des sociétés plus récentes, qui se sont établies au Luxembourg."

RTL

© SIP / Emmanuel Claude


L'une des entreprises présentes au pavillon luxembourgeois est "Ispace". Elle s'est implantée au Grand-Duché il y a cinq ans, après les annonces relatives au "Space Mining" du ministre de l'Economie de l'époque, Etienne Schneider. L'objectif est d'organiser l'économie autour de la lune et pour y parvenir, nous voulons proposer un moyen de transport pour aller sur la Lune, explique Julien-Alexandre Lalmamy d'"Ispace".

"Notre moyen de transport pour la Lune est en cours de construction et de vérification. En Allemagne. Ce véhicule sera envoyé sur la Lune l'an prochain avec une fusée spéciale. Ce serait la première tentative d'alunissage par une société commerciale privée. Nous serons peut-être les premiers, peut-être pas, mais nous serons parmi les premiers."

Il y a aussi la société "Maana Electric", qui construit des panneaux solaires à base de sable du désert et produit ainsi de l'énergie. La prochaine étape est de réaliser cela sur la Lune, avec la matière qui sera disponible là-bas. En tout cas, Fabrice Testa, co-fondateur de "Maana Electric", ne regrette pas le choix de s'installer au Luxembourg.

"Nous sommes très satisfaits, nous avons trouvé un écosystème où le sur mesure est possible, nous avons tout ce dont nous avons besoin. Le Luxembourg est idéal pour nous. Dans le groupe, nous sommes 40. Nous avons également une filiale aux Pays-Bas et nous allons maintenant ouvrir un bureau à Dubaï."

Les entreprises présentes à l'IAC espèrent évidemment des contacts, des partenariats et des contrats.

Le reportage de nos collègues de RTL en luxembourgeois: