Neuf nouvelles pétitions ont été mises en ligne sur le site de la Chambre des députés vendredi dont quatre qui veulent modifier ou en finir avec le Covid-Check.

Si le gouvernement est satisfait du régime Covid-Check et de ses résultats, la généralisation du système à partir du 1er novembre ne plaît pas à tout le monde. Vendredi, la Chambre des députés a annoncé la mise en ligne de neuf nouvelles pétitions dont quatre qui visent soit à modifier le régime ou à l'interdire.

À peine en ligne depuis 24 heures, la pétition n°2044 a d'ailleurs récolté plus de 900 signatures. La personne à l'origine de cette pétition se dit "contre l'obligation de présenter le Covid-Check dans les institutions publiques et les entreprises privées". Une pétition qui va donc à l'encontre des restrictions qui entreront en vigueur au début du mois prochain.

Et ce n'est pas tout puisque la pétition n°2043 demande tout bonnement l'organisation d'un référendum pour interdire le pass sanitaire (Covid-Check ou équivalent) au Luxembourg.

Pour d'autres, il s'agit de modifier le système en place en étendant la validité du pass sanitaire pour les personnes guéries du Covid-19 ou en y ajoutant une mention reprenant le nombre d'anticorps présents dans le sang pour les "guéris" du Covid.

De quoi conclure que le Covid-Check et ce qu'il implique continue à diviser les pétitionnaires et les résidents du pays. Reste à savoir si ces pétitions atteindront le seuil de signatures requis pour forcer un débat à la Chambre des députés.

Cinq autres pétitions ont été mises en ligne contre l'augmentation du prix de l'essence, pour le port obligatoire d'un casque pour les cyclistes, pour une aide aux parents qui décident de ne pas recourir aux maisons relais, pour miser sur l'hydrogène comme carburant du futur ou encore pour que les personnes qui souffrent d'effets secondaires après une vaccination prennent en charge leurs frais médicaux eux-mêmes.