Le vice-Premier ministre déi Gréng François Bausch était l'invité de RTL ce week-end, il est notamment revenu sur la marche blanche de vendredi soir.

François Bausch a expliqué que le gouvernement luxembourgeois ne voulait certainement pas "isoler" certaines personnes, il comprend les craintes des personnes qui ont participé à la marche blanche contre les mesures anti-Covid de vendredi mais il ne respecte par leur avis.

"Grâce aux avancées et recherches scientifiques, nous savons désormais que le vaccin réduit fortement dans la plupart des cas les risques de formes graves du Covid-19, et que si une majorité de personnes sont vaccinées, nous pourrons ainsi éviter une saturation des hôpitaux".

"L'élargissement du régime CovidCheck à partir de la semaine prochaine a été proposé par le gouvernement avec l'arrivée de l'hiver", selon le vice-Premier qui souligne que comme chaque maladie respiratoire, le virus se répand davantage durant cette saison, comme les gens restent plus longtemps à l'intérieur.

Selon lui, les nouvelles mesures, qui devraient entrer en vigueur mardi prochain, sont une espèce de "compromis", car une personne non vaccinée ne peut pas exiger d'une personne vaccinée qu'elle accepte les mêmes restrictions en cas de saturation des hôpitaux.

Aux personnes qui contestent ces nouvelles mesures, François Bausch demande de "faire preuve d'un peu de raison", car les restrictions au Luxembourg ont toujours été moins sévères que dans de nombreux autres pays.