Une dose "booster" va pouvoir être administrée au Luxembourg, au plus tôt quatre semaines après l'injection à dose unique du vaccin Janssen.

La nouvelle était attendue depuis quelques jours au Luxembourg. La décision a finalement été prise vendredi au Conseil de gouvernement, en respectant les recommandations du Conseil Supérieur des maladies infectieuses (CSMI).

Au vu des données d’efficacité du vaccin contre le Covid-19 Janssen (Johnson&Johnson) contre le variant delta, actuellement prévalent au Luxembourg et au vu de l’augmentation de l’activité neutralisante des anticorps après un booster vaccinal, le CSMI recommande de renforcer la protection des personnes ayant bénéficié d’une dose de vaccin Janssen.

Dans l’attente de données robustes de sécurité quant à l’administration d’une 2ème dose du même produit, le CSMI recommande d’optimiser la protection de ces personnes par une injection de vaccin à ARN messager de la société Pfizer (Comirnaty) ou Moderna (Spikevax), à partir de 4 semaines après l’administration du vaccin Janssen.