6.300 victimes sont déjà indemnisée, trois mois après les terribles crues de la mi-juillet, indique ce jeudi l'Association des compagnies d'assurances et de réassurances (ACA).

Trois mois après les pluies diluviennes et les graves inondations qui ont touché le pays, les assureurs livrent un bilan des efforts fournis. Ils ont été saisis de 6.500 dommages aux habitations et entreprises. Et de 1.300 dossiers de véhicules inondés ,"dont la très grande majorité se trouve définitivement hors d’usage", indique l'ACA ce jeudi.

Elle est aujourd'hui en mesure d'affirmer que la catastrophe survenue à la mi-juillet et qui a semé la désolation aux quatre coins du pays  est "la plus onéreuse de l’histoire de l’assurance luxembourgeoise". Le coût global de ces inondations est estimé désormais à 125 millions d’euros.

En cette mi-octobre, "80% des dossiers véhicules sont d’ores et déjà clôturés, autrement dit, les indemnisations dues ont été intégralement payées", explique l'ACA. Ce taux s’élève à "85% pour l’indemnisation des dégâts aux habitations et entreprises, totales ou partielles, y compris les avances versées pour les dossiers encore en cours".

Plusieurs motifs expliquent l’existence de dossiers encore ouverts:

  • des expertises toujours en cours (dans certains cas de dégâts d’envergure à des habitations ou entreprises)
  • des devis / factures non encore fournis par les assurés,
  • des travaux qui nécessitent du temps en raison du manque de matières premières
  • des corps de métiers non disponibles à court terme

Vu les catastrophes météorologiques de ces trois dernières années auxquelles le Luxembourg a dû faire face, l'ACA préconise aux assurés "d’être attentifs aux garanties qu’ils ont souscrites et de les faire revoir auprès de leur assureur ou de leur agent d’assurance".