La 17e loi portant des mesures anti-Covid sera soumise lundi au vote des députés. En attendant, les instances consultées par le gouvernement rendent leur avis.

Le Conseil d'Etat a rendu son avis sur le projet de loi portant modification de la loi Covid. Il formule deux oppositions formelles, dont l'une concerne la reconnaissance de l'équivalence des certificats de vaccination. L'avis fait également référence à l'immunité collective visée avec un taux de vaccination de plus de 80% pour la population globale.

A propos de l'introduction facultative du régime CovidCheck dans des sociétés privées, le Conseil d'Etat ne prononce pas d'opposition formelle, mais pose plusieurs questions. En cas de refus du salarié, le droit du travail devra s'appliquer, avec toutes les protections pour le salarié. En cas de licenciement abusif, il appartiendra aux tribunaux de trancher.

En ce qui concerne le secteur public, le statut général des fonctionnaires, qui porte sur les droits et devoirs des fonctionnaires et employés publics, s'applique, avec le risque d'une sanction disciplinaire en cas de non-respect du régime CovidCheck.

Le Collège médical a également rendu mercredi son avis sur la nouvelle loi Covid. Il approuve la décision d'étendre le régime CovidCheck au monde du travail et au secteur Horeca. Les médecins auraient même souhaité sa mise en oeuvre dans les salles de sport, les piscines et lors des manifestations culturelles.

Le Collège médical s'interroge toutefois sur les conséquences pour les salariés qui refusent le CovidCheck. De telles situations demandent du bon sens et beaucoup de flexibilité.