L'allocation de vie chère doit être "revalorisée de façon conséquente" affirme l'OGBL qui est monté au créneau ce mardi.

Pour aider les ménages à faire face à la hausse des prix de l'énergie, l'OGBL a suggéré mardi de "revaloriser de façon conséquente l'allocation de vie chère". 

S'appuyant sur les chiffres de l'Institut national de régulation, le syndicat affirme que le prix du gaz naturel a augmenté de 30% entre janvier et septembre 2021 au Luxembourg.

Et ce n'est pas tout puisque les tarifs des carburants "ont atteint des records historiques" et qu'une hausse du prix de l'électricité "n'est pas exclure dans les mois à venir".

D'où le besoin, pour l'OGBL, d'adapter l'allocation de vie chère qui soutient "le pouvoir d'achat, déjà plombé par la hausse faramineuse des prix du logement et par l'impact de la crise du Covid-19 souffre encore davantage". 

Pour le syndicat, il s'agit d'éviter que la hausse des prix de l'énergie soit à l'origine d'une "précarisation supplémentaire des ménages à bas revenu". 

Ce mardi, l'OGBL a également demandé à l'Etat luxembourgeois de statuer "d'urgence" sur une série de mesures de compensation comme la reconduction du doublement de l'allocation de vie chère

Rappelons qu'en 2020, le gouvernement luxembourgeois avait déjà doublé le montant de cette allocation pour répondre aux besoins de la crise sanitaire.

Le syndicat a également suggéré la mise en place d'un mécanisme d'adaptation régulière de l'allocation de vie chère au coût de la vie ainsi que la révision des seuils de revenu pour l'octroi de cette allocation.

Pour finir, l'OGBL a réclamé une prise de position du gouvernement par rapport à une suspension de l'augmentation prévue de la taxe CO2 au 1er janvier 2022.