Le gouvernement va imposer le CovidCheck dans le secteur Horeca, les loisirs et même dans le monde du travail. Les tests rapides "maison" ne seront plus acceptés à partir du 1er novembre.

Le Premier ministre Xavier Bettel et la ministre de la Santé Paulette Lenert ont dévoilé vendredi la nouvelle loi Covid qui entrera en vigueur lundi 18 octobre. Et le secteur Horeca se prépare à de nouvelles règles sanitaires plus strictes, avec une généralisation du système CovidCheck.  Les tests rapides gratuits sur place seront abandonnés à partir du 1er novembre. À partir de ce jour, seuls les tests rapides certifiés et les tests PCR seront autorisés dans un CovidCheck renforcé et généralisé.

Le changement sera appliqué à d'autres secteurs en dehors de l'hôtellerie, y compris dans les loisirs, les musées et dans le monde du travail.

Le gouvernement entend ainsi accélérer la vaccination qui a tendance à ralentir depuis quelques semaines. La fédération Horesca plaide pour maintenir les tests rapides gratuits afin de ne pas perdre une partie de sa clientèle. Le Luxembourg était l'un des derniers pays à utiliser les autotests au lieu du pass sanitaire.

À l'heure actuelle, les groupes de quatre clients maximum sont autorisés à manger ensemble à l'intérieur des restaurants et des cafés sans nécessiter de CovidCheck. Les terrasses en seront désormais exemptes.

D'autres changements liés au taux de vaccination pourraient avoir lieu dans les entreprises privées. Le ministre Dan Kersch a expliqué que les entreprises privées pourront introduire des CovidChecks volontaires si un taux de vaccination de 85% n'avait pas été atteint à la mi-octobre. Le Luxembourg est encore loin d'atteindre cet objectif mais les autorités mettent tout en œuvre afin de sensibiliser les personnes qui n'ont pas encore pris la décision de se faire vacciner.