Une planète géante qui passe de main en main et un ours polaire qu'on tente de consoler. Près de 2.500 jeunes et moins jeunes crient leur indignation dans les rues de Luxembourg depuis 10h30.

"Le Luxembourg est certes petit, mais a beaucoup de pouvoir en ce sens qu'il y a beaucoup de banques, beaucoup d'argent qui circule. Donc un pays comme le Luxembourg peut être un des leaders de la transition écologique", estime Natasha Lepage, lycéenne et membre active depuis plusieurs années de Youth for Climate.

La ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg a expliqué le matin-même au micro de RTL Radio que le Luxembourg "faisait partie de la solution dans la crise climatique".

Ils sont plusieurs centaines à avoir boycotté les cours, en toute légalité, ce vendredi matin pour crier dans la rue qu'ils "en ont marre!" d'avoir "de l'eau jusqu'au cou"! Près de 2.500 lycéens et collégiens se sont rassemblés à 10h00 devant la gare pour se lancer à l'assaut des rues de la capitale une demi-heure plus tard et faire entendre la voix de Youth for climate.

Laure, 17 ans est "là parce qu'il faut leur montrer qu'on est nombreux! Plus on sera nombreux et plus les politiques auront la pression pour faire des actions concrètes".

Dans l'avenue de la Liberté se baladent aussi un ours polaire et une planète géante sur fond de ciel bleu. Les slogans claquent en plusieurs langues. "Que voulons-nous?", interroge un organisateur la foule. Réponse "La justice climatique!". "Quand la voulons-nous?" Réponse en cœur: "Maintenant!"

RTL

Des adultes, des parents et des grands-parents sont venus soutenir la jeune génération. "C'est important que les gens de ma génération soient également présents parce qu'il faut vraiment changer notre mode de vie!", lance avec le sourire Danielle, 70 ans.

La retraitée le dit tout haut à qui veut l'entendre: "Personne ne veut l'entendre et les politiciens ne veulent pas le dire mais nous devons changer notre mode de vie sinon les catastrophes climatiques vont devenir encore plus catastrophiques".

À lire également:

Carole Dieschbourg: "Le Luxembourg fait partie de la solution dans la crise climatique"

École boycottée pour sauver notre climat

"Le changement climatique ça se passe aussi au Luxembourg"

Les lycéens pourront sécher les cours pour manifester vendredi