Les travaux dans la vallée de la Pétrusse se déroulent comme prévu. Le calendrier est respecté de sorte que tout devrait être prêt pour la grande exposition horticole Luga en 2023.

L'enveloppe budgétaire prévue pour le projet, 26 millions d'euros, serait tenue pour l'instant, selon la bourgmestre de Luxembourg, Lydie Polfer, qui a visité le chantier mardi en compagnie de la ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg.

RTL

© Photo: Ville de Luxembourg / Lindenkreuz Eggert

Des mesures contre les inondations

La renaturation de la vallée aidera également à lutter contre les inondations, parce que d'une part le lit de la rivière sera élargi, et d'autre part les mesures nécessaires seront prises près des ponts, c'est-à-dire là où la pression de l'eau est la plus forte.

RTL

Crue dans la vallée de la Pétrusse dans le Grund. La renaturation devrait réduire le risque d'inondations (en rose: la situation aujourd'hui, en bleu/vert: la situation après la renaturation).

160 arbres abattus

"Ce qui a l'air brutal maintenant, la nature le récupèrera dans quelques années," a expliqué la ministre de l'Environnement à propos des 160 arbres destinés à être abattus. Ce chiffre, cité au début des travaux, ne changera pas, a promis Lydie Polfer. Leurs racines seront enfouies le long du cours de la Pétrusse pour maintenir l'ensemble dans un état aussi naturel que possible et donner ainsi une chance à la faune. A la fin des travaux, 134 arbres de taille moyenne seront replantés.

Préservation des vestiges archéologiques

Les vestiges archéologiques tels que ceux de l'église Saint Ulric ou du mur d'enceinte Wenceslas sont évidemment inclus dans le projet de renaturation de la Pétrusse, même si Robert Philippart, chargé par l'Unesco de veiller à la préservation du site classé, ignore encore pour l'instant les détails.

Le minigolf devrait aussi être conservé.

RTL

/ © Monique Kater

La qualité de l'eau de demain

En ce qui concerne l'eau, pour atteindre la meilleure qualité possible, une combinaison de mesures s'avère nécessaire. En plus du "First Flush", une installation qui collecte les eaux de pluie usées des rues, et qui entrera bientôt en service, la ville doit aussi veiller à ce que qu'il n'y ait plus de toilettes mal raccordées dans les quartiers de la Gare et de Hollerich. Ce problème n'a toujours pas été résolu et des eaux usées continuent de se déverser directement dans la Pétrusse, sans avoir été épurées.

RTL

© Monique Kater

Le reportage en luxembourgeois de nos collègues de RTL: