"Wou bleifs du?" est le nom de la campagne que viennent de lancer avec une vidéo la LASEL et l'APEP, l'Association des professeurs d'éducation physique.

Pour les professeurs de sport, il s'agit de relancer le sport à l'école et d'agir contre le manque de mouvement et l'inactivité chez les enfants et les adolescents.

Ces derniers mois, la pandémie de coronavirus a contribué à réduire considérablement les activités sportives et physiques chez la plupart des jeunes. Claude Schumacher, président de l'APEP, l'Association des professeurs d'éducation physique:

"Et là, nous avons en plus des cours de sport obligatoires, le sport parascolaire, c'est-à-dire une offre d'activités physiques dans tous les lycées après les heures de cours ou pendant la pause de midi. Il s'agit d'attirer l'attention sur le fait que nous avons une telle offre d'activités dans toutes les écoles et en même temps de motiver les élèves à revenir dans les sections sports."

Les professeurs de sport ont produit une vidéo intitulée "Wou bleifs du?", qui doit donner envie de participer aux activités sportives parascolaires. Dans tous les établissements, on peut s'informer sur ce qui est proposé et sur la manière de participer aux activités et aux championnats proposés par la LASEL, la Ligue des associations sportives estudiantines luxembourgeoises, selon Claude Schumacher.

Il faut tirer la sonnette d'alarme. La condition physique de très nombreux enfants et adolescents est exécrable, explique Claude Schumacher. Nous avons pu le constater dès les premiers jours après la rentrée. La pandémie n'a pas contribué à relever la valeur du sport, surtout du sport à l'école.

"C'est la première chose qui a été abandonnée et c'est la dernière qui a été relancée."

Avec la campagne "Wou bleifs du?", il ne s'agit pas pour les professeurs de sport de poser des revendications, mais très concrètement, de replacer les activités physiques et le sport dans le quotidien des jeunes.