Les nouvelles installations ont été inaugurées par le Premier ministre Xavier Bettel et le vice-Premier François Bausch. Coût du CNC: 20.500.000 euros.

Convaincu de la nécessité de disposer d'un lieu pour gérer une crise d'envergure, le Premier Ministre a chargé le Haut-Commissariat à la Protection nationale (HCPN) et l'Administration des bâtiments publics avec la planification du Centre national de crise sur le site du Château de Senningen. De même, le HCPN a également la mission de veiller à la mise en place et au fonctionnement de cet endroit. Le nouveau CNC répond aux critères suivants: il doit être opérationnel en temps de crise endéans un laps de temps court, ainsi que disposer d'une infrastructure sécurisée et des équipements nécessaires pour gérer une crise et permettre aux membres de la cellule de crise de travailler dans un environnement sécurisé tout en étant facilement accessible et opérationnel en permanence.

Le programme a été élaboré en étroite collaboration avec le HPCN et le Centre des technologies et d'information de l'Etat (CTIE). Le bâtiment rassemble en un lieu les différents services du HCPN, anciennement répartis sur 4 sites. En cas de gestion de crise, le nouveau CNC peut accueillir jusqu'à 105 personnes.

Quatre salles sont particulièrement réservées à la gestion d'une crise et sont équipées avec les moyens de communication les plus récents. De même, ces salles permettent également aux directions de la Police grand-ducale et du Corps grand-ducal d'incendie et de secours (CGDIS) d'établir des connexions directes avec les Centres de commandement de la Police et du CGDIS.

Les travaux dont le coût global s'élève à 20.500.000 euros avaient débuté en 2018.