Le ministre de l'Education était en direct mardi matin sur RTL afin de répondre aux questions des auditeurs à propos de la rentrée scolaire.

Si la rentrée se fera sous le signe de restrictions moins sévères, des mesures sanitaires seront toujours appliquées dans les établissements scolaires. "Il est trop tôt pour tout abandonner", a souligné le ministre de l'Education mardi matin au micro de nos collègues de RTL Radio.

Les tests PCR proposés avant la rentrée et les tests rapides en classe - non obligatoires dans les deux cas, la fin de l'obligation généralisée du port du masque à l'école, l'impact des restrictions sanitaires sur les enfants ... tels ont été quelques-uns des sujets abordés par Claude Meisch en cette veille de rentrée au fondamental.

À lire également: Rentrée au Luxembourg - Il est trop tôt pour assouplir les mesures sanitaires à l'école

L'une des préoccupations des auditeurs était que le nombre général d'infections puisse à nouveau augmenter à cause du retour à l'école des élèves. Il serait en effet inévitable que les infections progressent à nouveau parmi les enfants, particulièrement au fondamental, selon le ministre, car ils n'ont pas encore pu être vaccinés. Pour que le virus ne continue pas de se propager, il serait dès lors important que les adultes soient vaccinés. C'est pourquoi Claude Meisch a réitéré son appel à se faire vacciner. Parmi le personnel enseignant, le taux de vaccination complète atteindrait déjà les 90%.

Il y aurait des raisons logistiques à la non-application du système Covid-Check dans les écoles. La question qui se poserait alors serait de savoir que faire avec les élèves non encore vaccinés.