La crise Covid n'a pas impacté le nombre bénéficiaires du tiers payant social au Luxembourg en 2020. Près de 5.400 patients n'ont pas eu à avancer leurs frais médicaux et dentaires.

L'an passé, 5.367 patients ont bénéficié du tiers payant social au Luxembourg, c'est-à-dire de la possibilité de ne pas avoir à avancer leurs frais de santé.

2.222 personnes ont effectivement bénéficié du Tiers payant social pour couvrir les frais chez le dentiste et 5.159 pour la prise en charge de leurs soins médicaux. Ce sont les chiffres divulgués ce vendredi par la ministre de la Famille, Corine Cahen, en réponse la question parlementaire posée sur le sujet par les députés socialistes Cécile Hemmen et Simone Asselborn-Bintz.

En comparaison à 2019, le nombre de patients qui ont bénéficié de ces mesures est resté stable (5.351) tandis qu'entre 2018 et 2019, il y avait eu un bond de l'ordre de 12%.

Même si un Office social donne son feu vert pour ce mode de prise en charge des frais médicaux, tout le monde n'en fait pas usage. La ministre précise que 3.969 ménages, soit plus de 8.000 personnes se sont vues autoriser le recours au Tiers payant social en 2020.

LE TIERS PAYANT SOCIAL: COMMENT ÇA MARCHE ?

Le Tiers payant social est accordé par l’Office social pour un à six mois et le bénéficiaire reçoit une attestation et un carnet d'étiquettes. Le médecin envoie sa facture et l'étiquette, directement à la Caisse national de Santé (CNS).

La CNS paie le médecin et s'adresse ensuite à l'Office social pour récupérer la partie des frais qui sont habituellement pris en charge par le patient. L'Office social règle la CNS et, s'il estime qu'une partie des frais peut être supportée par le patient, peut demander un remboursement partiel à ce dernier.

Ensuite l'Office social s'adresse au Ministère de la Santé qui prend en charge le solde.

Le nouveau système de Tiers payant généralisé "ne changera pas" les niveaux de prise en charge mais "aura probablement un impact sur les procédures en place", indique Corine Cahen.