Le Luxembourg s'est engagé à réduire ses émissions de CO2 de 55 pourcents d'ici 2030 et de devenir climatiquement neutre au plus tard en 2050.

La ministre de l'Environnement Carole Dieschbourg a présenté les objectifs sectoriels ce jeudi afin de parvenir à ces résultats ambitieux. Ces objectifs ont été validés sous forme de règlements par le Conseil de gouvernement la semaine dernière.

Chaque secteur connaît désormais la quantité de CO2 qu'il devra éliminer de ses activités ces prochaines années. Les secteurs concernés sont l'industrie, la construction, le logement, l'agriculture, le traitement des déchets et enfin, le transport qui représente évidemment la plus grosse part du travail. 200 mesures sont prévues dans ces différents secteurs afin de réduire les émissions à effet de serre, comme la construction du tram ou le développement de la mobilité électrique et du réseau de pistes cyclables.

RTL

Si ces mesures ne devaient pas atteindre les résultats attendus, un groupe de scientifique, qui doit encore être mis en place, devra formuler d'autres propositions. Des pénalités ne sont pas prévues si ces objectifs ne sont pas atteints mais la ministre a expliqué que ces règlements nationaux étaient une "action concrète" contre le réchauffement climatique.

Carole Dieschbourg conclut enfin en expliquant qu'il ne s'agit pas de payer sa pollution mais bien d'intégrer une réelle dynamique dans la protection de l'environnement. Des mesures plus que nécessaires après les récents événements météorologiques dans nos régions.