Le fonctionnaire de Strassen aurait accepté des sommes d'argent illégales pour l'attribution de projets de construction communaux. Le Parquet a demandé l'ouverture d'une information judiciaire.

Un fonctionnaire, travaillant dans le technique service, serait visé par une enquête de la police judiciaire, avaient révélé e mercredi nos confrères du Luxemburger Wort.

Il y aurait des suspicions concernant des "avantages" aussi bien financiers que matériels que l'intéressé se serait alloué lors de certaines missions communales. C'est notamment à travers des projets immobiliers que le suspect se serait enrichi.

Le Parquet de Luxembourg a fait savoir ce mercredi en début d'après-midi qu'il s'agit du chef de service du service technique de l’administration communale de Strassen. Le Parquet a requis l'ouverture d’une information judiciaire auprès du juge d’instruction de Luxembourg suite à une dénonciation de la part de la Cellule de renseignement (CRF).

"Il est reproché au fonctionnaire en question d’avoir accepté des sommes d’argent illégales dans le contexte de l’attribution de projets de construction communaux", écrit le Parquet en rappelant le principe de la présomption d'innocence.

L'ouverture de l'enquête à l'encontre du chef de service de la commune de Strassen, est demandée pour des faits pouvant être qualifiés de corruption et trafic d’influence, blanchiment-détention et abus de biens sociaux.

Le fonctionnaire ne serait pas en détention d'après le Wort qui précise qu'il devra se présenter devant le conseil communal ce jeudi.

En attendant, l'instruction continue après les "perquisitions ont eu lieu en date du 13 juillet 2021 à la maison communale de Strassen et dans deux sociétés commerciales", révèle encore le Parquet.

LE BOURGMESTRE TOMBÉ DES NUES

Nico Pundel, le bourgmestre de Strassen, ne sait pas ce qui est concrètement reproché à son employé. Il avoue être tombé des nues la semaine passée, lorsque la police judiciaire a perquisitionné la mairie.

Il confirme toutefois que l'homme rencontrera le collège échevinal jeudi avant que le bourgmestre, lui-même, ne soit entendu à son tour vendredi en tant que témoin par la police judiciaire.