Vu les "besoins toujours énormes pour le secours à personnes en Allemagne", une nouvelle équipe de pompiers luxembourgeois est partie relever l'équipe en place depuis vendredi dans la région du Nürburgring sinistrée par les inondations.

Alors que dans le Val des Roses à Echternach, durement impacté par les violentes inondations, plus de 300 citoyens bénévoles mais aussi les soldats de l'Armée luxembourgeoise et les scouts aident les sinistrés au Luxembourg, les pompiers luxembourgeois sont toujours à pied d'œuvre dans la région sinistrée autour de Ahrweiler, en Allemagne.

RTL

© CGDIS / Facebook

Partis prêter main forte à leurs collègues allemands dès vendredi, dans un pays qui compte déjà 160 personnes mortes suite aux terribles inondations, les hommes et femmes du CGDIS ne baissent pas la garde pour secourir des sinistrés et devant l'énorme tâche de déblaiement des débris, parfois colossaux, qui se sont amoncelés dans les rues mais aussi le long des axes routiers et du cours d'eau.

Un groupe de 22 sapeurs-pompiers s'est rendu au Nürburgring dimanche "en fin d'après-midi pour relever la première équipe luxembourgeoise", a indiqué en fin de journée le CGDIS. Il s'agit de pompiers mais aussi d'infirmières et d'ambulanciers.

RTL

© CGDIS / Facebook

Une mission solidaire face à la catastrophe qui "se prolongera au moins jusqu'au milieu de la semaine", indique le Corps grand-ducal.

En attendant de pouvoir souffler, l'équipe luxembourgeoise déployée dans la région sinistrée autour de Ahrweiler "se porte bien. Les équipages remplissent des missions diversifiées de secours à personne", assure le CGDIS via sa page Facebook.

Plusieurs pompiers et leur matériel ont été héliportés dans une région encore difficile d’accès alors que l’officier en charge du détachement "a pris en charge 15 ambulances de tous bords pour rejoindre la même zone et porter secours à des sinistrés non encore pris en charge".

"Vu les besoins toujours énormes pour le secours à personnes en Allemagne, une équipe a pris le chemin vers le Nürburgring pour prendre la relève de l’équipe sur place", a informé le patron du CGDIS, Paul Schroeder via Twitter.

RTL

© CGDIS / Facebook