Les précipitations qui causent de nombreuses inondations à travers le pays battent des records de mesures au Luxembourg.

Les informations obtenues des différents organismes de surveillance du climat au Luxembourg confirment ce que nous pouvions ressentir. Les pluies diluviennes qui balayent le pays depuis mercredi battent des records.

Les mesures réalisées cette nuit à 2h du matin, obtenues du service météorologique du ministère de la Mobilité et des Travaux Publics, sont impressionnantes pour la saison. En 24h, il est tombé en moyenne 60 à 80 litres d'eau par mètre carré (l/m²) sur le pays. Jusqu'à 100-105 L/m² ont été observés dans deux stations de mesures du pays, dont une à Pescatore au centre-ville de Luxembourg.

DEUX RECORDS POUR UN MOIS DE JUILLET 

MeteoLux annonce des mesures records à la station météorologique qui lui sert de référence, "Ces pluies diluviennes se sont traduites à la station météorologique de Luxembourg-Findel par deux records absolus d’intensité de précipitations pour un mois de juillet".

Et L'organisme donne ses chiffres obtenus à 8h ce matin: "Les précipitations maximales en 12 heures et 24 heures ont respectivement atteint des cumuls de 74.2 l/m² et 79.4 l/m², reléguant ainsi les précédents records survenus le 22 juillet 2016 au second rang". Il était alors tombé 60.4 l/m² en 12 heures et 70.6 l/m² en 24 heures.

"Les précipitations fortes survenues dans la journée du 14 et la nuit du 15 sont exceptionnelles en termes d'intensité pour un mois de juillet", explique Aline Freyermuth de la division CLIMAT. Surtout que les mois d'été sont plus souvent habitués à des épisodes orageux, brefs et intenses.

UNE DÉPRESSION AU-DESSUS DE L'ALLEMAGNE

Cette fois les spécialistes sont confronté à "un système frontal quasi-stationnaire associé à une dépression au-dessus de l’Allemagne qui a provoqué des pluies continues et fortes sur le Grand-Duché en présence d’une masse d’air très humide."

Il est trop tôt pour savoir si le record de précipitation pour un mois de juillet sera battu en 2021, nous ne sommes que le 15. "Le cumul mensuel maximal de précipitations jamais enregistré à notre station au cours d'un mois de juillet, depuis 1947, est de 197.2 l/m² en juillet 2000" précise Aline Freyermuth.

À 8h ce jeudi matin, le mois de juillet 2021 atteignait un cumul de précipitations de 131.0 l/m². Un chiffre d'ores et déjà supérieur de 58.9 l/m² par rapport à la moyenne à long-terme 1991-2020 établi à 72.1 l/m².