La loi sur le Pacte Logement 2.0. a été soumise au vote des députés mercredi après-midi et adoptée.

Les quatre partis d'opposition ont voté contre. Le nouveau Pacte Logement sera en vigueur avec effet rétroactif du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2032.

Le Pacte Logement n'est pas un instrument destiné aux particuliers, mais aux communes. Le Luxembourg compte 102 communes et le Pacte Logement définit la collaboration entre l'Etat et les communes dans le domaine du logement.
Le Pacte Logement 1.0 a été voté en 2008. Il s'agissait déjà d'un partenariat avec les communes. A l'époque, il fallait les motiver pour se développer et pour construire. Il y avait des subsides pour les localités pour tout résident supplémentaire. Différents instruments, comme le droit de préemption, ont été introduits. Mais il a peu été utilisé par les communes.

La première version du Pacte Logement a-t-elle apporté quelque-chose? C'est un point controversé. On a construit, mais pas suffisamment. Les prix ont continué à grimper. Il y a eu des subsides accordés sans que des logements voient le jour. Et de nombreux logements à prix abordable ont fini sur le marché, passant ainsi d'abordables à chers. Cela, on veut au moins l'éviter avec le nouveau Pacte Logement.

Ce dernier est très critiqué parce que ce Pacte Logement 2.0. repose sur une base volontaire, de sorte que personne ne peut savoir quelles et combien de communes vont finalement participer.

Un tel partenariat avec les communes n'est pas simple. Ce Pacte doit rester suffisamment large pour n'effrayer personne. Mais il faut quand même être assez précis pour qu'il en sorte finalement quelque-chose.

Cette fois, il n'y a pas des subsides seulement pour la croissance des communes, il y en aura uniquement si des logements à prix abordable sont créés. Le pourcentage qui doit rester entre les mains du secteur public, a été fixé. Cette fois, les communes seront aussi aidées plus activement, grâce à un conseiller logement. Quelqu'un qui les conseillera, les aidera à élaborer un plan logement. Le ministère du Logement dispose actuellement de 34 de ces conseillers, a précisé Henri Kox mercredi matin sur RTL Radio.

Les plus grandes communes pourront peut-être se payer le leur. Et ainsi, on construira plus, mieux, de manière plus dense, à des prix plus abordables, dans la mesure du possible, dans toutes les communes du pays.

Le degré de participation des communes est encore inconnu. Mais le logement dans le pays dépend d'elles.

Ce qui est certain aussi, c'est que le nouveau Pacte Logement ne va pas régler à lui seul les problèmes du marché du logement au Luxembourg. Il y aura d'autres instruments. Des mesures plus drastiques sont jugées nécessaires par beaucoup. Les responsables politiques n'empruntent pas encore cette voie.