Avant le vote, les débats ont été animés au Parlement. Les députés de la Gauche et des Pirates considèrent la loi d'un oeil très critique.

Jeudi après-midi à la Chambre, la loi sur la vidéosurveillance pour la police grand-ducale a été votée avec les 52 voix de la majorité et du CSV. Les députés de gauche et pirates ont voté contre. L'ADR s'est abstenu parce que pour ce parti, la vidéosurveillance devrait être moins limitée.

Comme l'a souligné la rapportrice du texte, la députée verte Stéphanie Empain, le vote de la loi relève d'une certaine urgence, car elle couvre aussi la surveillance du nouveau stade de football, où doit se jouer le 1er septembre un match de qualifications pour la Coupe du monde.

La loi fixe les conditions de mise en place des caméras, la manière dont les images peuvent être utilisées et les mesures pour protéger les droits des citoyens. Ainsi la police peut uniquement avoir recours à la vidéosurveillance dans des lieux où la criminalité est importante et si tous les autres moyens ne suffisent pas pour la contrer.