Des plaques, des petits boutons rouges et des démangeaisons: des poils de chenilles urticantes se sont probablement déposés sur votre peau. Voici ce qu'il faut savoir.

"Mon fils a des plaques partout", "ma fille a des petits boutons qui grattent", "ça me démange constamment": les témoignages se multiplient sur les réseaux sociaux et de plus en plus de résidents se rendent en pharmacie en quête de crèmes pour apaiser leurs démangeaisons ou celles de leurs enfants.

Si certains le savent probablement déjà, ce n'est pas le cas de tout le monde: les chenilles processionnaires plus communément appelées chenilles urticantes ont fait leur retour au Luxembourg. Et vous pouvez présenter des symptômes sans nécessairement vous en être approché.

Le médecin généraliste Jean-Paul Schwartz explique : " C'est une substance qui vient de leur poils. Elle provoque de fortes réactions allergiques et des points rouges ou des plaques. Ça peut vraiment être pénible."

Alors que faire? Tout d'abord éviter de se gratter et même éventuellement désinfecter les plaques pour éviter une inflammation. Des crèmes anti-histaminiques peuvent également aider à apaiser les démangeaisons mais le remède le plus efficace reste de s'habiller avec des vêtements longs pour éviter le dépôt de ces poils sur votre peau.

DES ECOLES FERMÉES

Vendredi, le lycée Vauban informait que "plusieurs élèves et adultes" souffraient de démangeaisons accompagnées d'éruption cutanée. "Cela est lié à la présence de chenilles urticants sur les arbres à l'arrière du centre commercial" précisait l'établissement dans un communiqué.

Dans le Grand Est, les chenilles urticantes font déjà la Une des journaux: elles sont à l'origine de la fermeture de deux écoles dans le secteur de Faulquemont. À ce stade, les autorités sanitaires luxembourgeoises n'ont pas encore lancé de mise en garde. Cela ne devrait cependant pas tarder.

RTL

Les plaques que peuvent provoquer les chenilles / © Stop Nuisibles