Marc Fischbach, le président de la Copas, la fédération des prestataires dans le domaine des aides et des soins aux personnes dépendantes, était l'invité de la rédaction de RTL lundi matin.

A propos de la nouvelle loi Covid, le président de la Copas a déclaré qu'il reste une série de questions en suspens au niveau du droit du travail. Les salariés du secteur des soins aux personnes dépendantes, qui refusent de se faire dépister, risquent à tout le moins une procédure, si pas un licenciement. Mais Marc Fischbach pense qu'il y aura peu de refus.
La Copas approuve sur le principe cette nouvelle loi Covid et se félicite de la prise en compte de sa revendication que le personnel soignant et les collaborateurs externes soient traités sur un pied d'égalité au niveau de l'obligation de dépistage, a déclaré son président.

A propos du rapport Waringo sur le secteur des soins aux personnes dépendantes, Marc Fischbach suppose qu'il sera réalisé avec la sérénité et l'objectivité nécessaires. Cette mission intervient au bon moment et permettra certainement d'identifier des faiblesses. De nombreuses accusations à l'encontre du secteur seraient aussi justifiées.

Au cours du dernier mois, la situation s'est détendue dans les maisons de retraite. Ces derniers jours, il n'y aurait plus de cas d'infections dans les structures, selon ses informations. Ce serait dû au fait que de nombreux résidents sont vaccinés.
Au niveau du personnel, 60% environ des membres seraient vaccinés, mais les statistiques ne seraient pas fiables. Un grand nombre d'employés ne seraient pas comptabilisés parce qu'ils ont été vaccinés à l'étranger.