160 morts après l'attaque du juin, c’est le pire bilan depuis que le pays a sombré dans la violence terroriste en 2015.

Civils, militaires, enfants et adultes ont perdu la vie en quelques heures, quelques dizaines de personnes ont également été blessées et plus d'un millier de familles ont pris la fuite.

La Croix-Rouge luxembourgeoise intervient pour venir en aide à plus de 800 personnes déplacées et sous le choc, qui ont perdu leurs proches, leurs biens et dont les besoins sont immenses.

"Le Burkina Faso était déjà touché par la spirale de violences au Sahel, avec de nombreux déplacés mais là, nous faisons face à une nouvelle vague de familles burkinabè qui ont tout perdu. Les besoins humanitaires sont immenses et malheureusement, augmentent de jour en jour", s’inquiète Raymond Ligban, chef de mission de la Croix-Rouge luxembourgeoise au Burkina Faso.

Les équipes humanitaires de la Croix-Rouge luxembourgeoise s’apprêtent à installer une centaine d’abris pour les familles déplacées. Elles ont aussi prévu l’installation de 20 latrines d’urgence sur deux sites de déplacés: à Dori dans la province du Séno et à Sebba dans la province du Yagha, à 15 km de Solhan, grâce au soutien du Ministère des Affaires étrangères et européennes luxembourgeois.

Les personnes souhaitant soutenir la Croix-Rouge luxembourgeoise peuvent faire un don en ligne ou par virement bancaire (IBAN LU52 1111 0000 1111 0000 ; Référence : Burkina Faso).