La pandémie continue clairement de perdre du terrain. Les chiffres de la semaine passée indiquent qu'il y a eu moins de cas positifs, moins de décès et moins d'hospitalisations. Mais la moyenne d'âge des contaminés est de 33 ans.

La semaine du 31 mai au 6 juin, le nombre de personnes testées positives au Covid-19 au Luxembourg "a continué à diminuer pour la 10e semaine consécutive de 354 à 324 (-8,5%), alors que le nombre de leurs contacts étroits identifiés, a augmenté de 766 à 908 contacts (+18,5%)", résume le ministère de la Santé dans son nouveau rapport hebdomadaire.

À noter que le nombre de tests PCR effectués au cours de la semaine a augmenté de 44.490 à 47.272. Au total 217 personnes ont déclaré un test antigénique rapide positif.

En date du 6 juin, le nombre d'infections actives était à nouveau en baisse avec 675 (par rapport à 883 au 30 mai). La moyenne d'âge des personnes diagnostiquées augmente légèrement (de 32,6 à 33,9 ans).

Le nombre de nouveaux décès a baissé de moitié avec 2 décès à déplorer. La moyenne d’âge des personnes décédées "a fortement diminué à 57 ans".

TAUX D'INCIDENCE LE PLUS ÉLEVÉ CHEZ LES 15-29 ANS

La décrue se poursuit dans les hôpitaux avec une diminution de 19 à 15 admissions de patients Covid confirmés en soins normaux. Dans les soins intensifs la baisse est substantielle (de 13 à 4). La moyenne d’âge des patients hospitalisés est restée stable à 55 ans.

Le taux de reproduction effectif (RT eff) est resté relativement stable avec 0,89 (0,82 pour la semaine précédente) et le taux de positivité sur tous les tests effectués (ordonnances, Large Scale Testing, contact tracing) a légèrement diminué de 0,80% à 0,69% (moyenne sur la semaine).

Le taux d'incidence continue clairement sa tendance à la baisse, avec 51 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours, contre 56 cas pour 100.000 habitants pour la semaine du 24 mai. La tranche d’âge des 75 ans ou plus a le taux d’incidence le plus bas avec 9,6 cas pour 100.000 habitants et la tranche d’âge des 15-29 ans a le taux d’incidence le plus élevé avec 80 cas pour 100.000 habitants.

LE PLUS DE CONTAMINATION SE PRDUISENT DANS LE CERCLE FAMILIAL

Pour les 324 nouveaux cas, le cercle familial reste le contexte de transmission des infections du Covid le plus fréquent avec 35,1%, suivi par les loisirs (5,1%) et les voyages à l’étranger (3,9%). Le taux des contaminations dont la source n’est pas clairement attribuable augmente sensiblement à 50%.

Pour la semaine du 31 mai au 6 juin, 43.934 doses ont été administrées au total, presque le double de la semaine précédente. 22.769 personnes ont reçu une 1re dose et 21.165 une 2e, portant le nombre total de vaccins administrés en date du 8 juin à 406.570 (1re et 2e dose). 163.500 sont complètement vaccinées.

ÉVOLUTION DES  VARIANTS 

Les 354 échantillons de séquençage de la population réalisés pour la semaine 21 indiquent une nette progression du variant indien "Delta":

  • le variant Alpha (britannique) (B.1.1.7) représente 66% des cas, contre 76,1% pour la semaine 20;
  • le variant Delta (indien) (B.1.617.2) représente 16,3% des cas, contre 7,5% pour la semaine 20;
  • le variant Beta (sud-africain) (B.1.351) représente 2,8% des cas, contre 2,5% pour la semaine 20;
  • le variant Gamma (brésilien) (P.1) représente 2,1% des cas, contre 2,2% pour la semaine 20.