Suite aux violentes averses de vendredi, de nombreux habitants du Luxembourg se sont retrouvés littéralement les pieds dans l'eau. Ce lundi, la situation reste problématique...

Durant une période relativement courte, la station météo d'Oberkorn a mesuré le chiffre colossal de 48,6 litres par mètre carré.

A hauteur du carrefour entre la rocade et la rue Emile Mark, l'eau est montée si vite, que des automobilistes et des piétons ont été pris au piège. 12 heures plus tard, le samedi matin, les pompes étaient encore en action.

Les habitants ont passé une nuit blanche, en train d'essayer de calfeutrer leurs portes, mais l'eau s'infiltre partout. A cet endroit, la rivière passe par un canal qui n'a pas résisté aux imposantes masses d'eau.

RTL

Les quantités de pluie enregistrées en à peine deux heures ce vendredi sont impressionnantes: 48,6 litres par mètre carré. Le bassin de rétention, déjà bien rempli, et la station de pompage n'ont pas réussi à évacuer toute la pluie tombée alors que tout a correctement fonctionné, selon l'échevine de l'Environnement à Differdange Laura Pregno:

"Ce genre de phénomène ne peut pas être régulé avec des moyens techniques, la pluie était trop abondante, et nous nous trouvons au point le plus bas d'un point de vue géographique. Je suis désolé de le dire mais il y a trois ans, nous avons vécu la même situation, à l'époque certains problèmes techniques avaient été relevés. Nous devons pouvoir trouver des solutions pour les citoyens, ou du moins minimiser les conséquences".

Les dégâts sont importants. Les images de vendredi rappellent celles de juillet 2016 dans la vallée de l'Ernz, le Müllerthal en juin 2018 ou encore en août 2019, lorsqu'une tornade a tout emporté sur son passage dans la zone de Pétange/Bascharage.

Le bilan (en luxembourgeois) après les intempéries de Differdange:

De Bilan no den uerge Wiederen zu Déifferdeng
Bannen zwou Stonnen huet d'Meteosstatioun vun der Agrarmeteorologie zu Uewerkuer 48,6 Liter op de Meter/Carré gemooss.J