Dès la prochaine rentrée, les élèves ayant obtenu leur diplôme de fin d'études secondaires en sciences sociales vont pouvoir étudier le métier d'éducateur en un an au lieu de trois.

C'est ce que prévoit un projet du ministère de l'Education. Le projet est vivement décrié par le "Comité de la Conférence" du LTPES, le Lycée technique pour professions éducatives et sociales.

Selon le LTPES, une année ne suffirait pas pour que les étudiants acquièrent les compétences nécessaires. Le sentiment dominant est qu'il serait davantage question de quantité que de la qualité de cette formation.

Le manque d'éducateurs ne devrait pas être compensé par un personnel moins qualifié.

La même critique est exprimée par l'Association luxembourgeoise des éducateurs et éducatrices, qui réclame également le retrait de ce projet et qui demande que le ministre ouvre le dialogue.