Mercredi après-midi à la Chambre, les 60 députés ont voté à l'unanimité le prolongement du congé pour soutien familial jusqu'au 25 novembre 2021.

C'est déjà la troisième fois que cette mesure est prolongée. Elle profite aux personnes qui doivent rester chez elles pour s'occuper de membres de leur famille, qui ne peuvent pas pour l'instant être pris en charge dans leur structure d'accueil respective.

Une douzaine de salariés seraient actuellement en congé pour soutien familial. Plusieurs nouvelles demandes auraient déjà été déposées, a déclaré le rapporteur du projet de loi, le député libéral Max Hahn, mercredi à la Chambre.

Aucune modification n'a été apportée aux conditions d'attribution du congé.

Les députés de plusieurs partis, dont la Gauche et l'ADR, considèrent que le congé pour s'occuper de membres de sa famille, est un instrument utile, qui pourrait aussi arranger les personnes concernées après la crise. La ministre de la Famille, Corinne Cahen, a confirmé que la possibilité de permettre à l'avenir un congé pour soutien familial en cas de force majeure, est examinée.