Le ministre de l'Education, Claude Meisch, a fait cette annonce au cours de la dernière édition du Podcast de RTL, "Wellebriecher", mardi soir.

Après les vacances de Pentecôte, les classes supérieures du secondaire reprendront normalement les cours. Il n'y aura donc plus d'enseignement à distance en alternance.

La mesure était entrée en vigueur le 30 novembre 2020 afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Elle concernait les classes de quatrième, de troisième et de deuxième tant au secondaire classique qu'au général. Les classes de première (terminale) avaient pour leur part conserver un enseignement "normal". L'objectif de cette mesure était de réduire de moitié le nombre d'élèves présents dans les établissements et par conséquent, dans les transports scolaires. Dans le cadre de leur autonomie, les lycées avaient décidé du système de rotation qu'ils souhaitaient mettre en place. Par exemple en alternant cours en présentiel et cours à distance pour une même classe, l'alternance pouvant être quotidienne ou hebdomadaire.

Dorénavant, les élèves pourront aussi effectuer deux tests antigéniques rapides hebdomadaires dans le cadre scolaire. En primaire, l'un des tests sera effectué à l'école et l'autre sera fourni aux élèves pour qu'ils le fassent à domicile. C'est simplement une sécurité supplémentaire pour freiner la propagation du virus dans les écoles, selon le ministre.

Claude Meisch présentera ces propositions mercredi au conseil de gouvernement. Il y sera plus généralement question de la levée ou de l'allègement de certaines restrictions actuelles. Le Premier ministre avait annoncé la semaine dernière qu'il avait l'intention de prendre une telle décision si la situation restait stable, ce qu'elle est: le taux de reproduction effectif est actuellement de 0,91 et le ministère de la Santé a annoncé mardi 147 nouvelles infections sur plus de 7.000 tests.

Des détails devraient être annoncés mercredi après-midi, un briefing du Premier ministre, Xavier Bettel, et de la ministre de la Santé, Paulette Lenert, étant prévu à 16h00.

La loi Covid actuelle restera encore en vigueur pendant dix jours. Un nouveau texte devra donc être présenté au Parlement la semaine prochaine.