Le vendredi 9 août 2019, une tornade s'abattait sur une partie du sud du Luxembourg et c'est tout un pays qui s'était alors montré solidaire.

Le rapport final de la répartition des dons a été envoyé à la presse ce lundi par les communes de Bascharage et Pétange.

Les deux associations "Käerjeng hëlleft" ("Bascharage vient en aide") et "Fir e gudden Zweck - Gemeng Péiteng" ("Pour la bonne cause - commune de Pétange") ont réuni pas moins de 1.025.619,42 euros. Les dons ont été envoyés par des citoyens, des communes, des entreprises et des associations des quatre coins du Grand-Duché.

1.746 dons, dont 79 de plus de 1.000 euros, ont été envoyés à la première association alors que la deuxième en a reçu 1.737, dont 84 de plus de 1.000 euros.

Dans une première phase, plus de 4.000 dossiers avaient été envoyés aux différentes compagnies d'assurances qui, selon l'ACA (association professionnelle des assureurs et réassureurs), avaient déjà remboursé plus de 70 millions d'euros.

Les dossiers qui n'avaient pas été acceptés par les assurances avaient été envoyés au ministère de la Famille qui s'est penché sur 36 dossiers pour un montant total d'un peu plus de 384.000 euros. Certains dossiers étaient encore suspendus à la fin du mois de mars 2021.

Enfin, la troisième phase prévoyait la prise en charge de sinistrés qui n'avaient pas pu bénéficier de ces premières aides grâce aux dons reçus par les deux associations.

Un comité de suivi, responsable de la répartition de l'argent récolté, a procédé au paiement d'une première tranche d'indemnités au mois de juin 2020. Un peu plus de 414.000 euros avaient alors été versés dans le cadre de 81 dossiers. Les trois autres tranches ont été payées par les deux associations aux sinistrés en juillet (233.032€) et novembre (242.235,87€) de l'année dernière ainsi qu'en avril 2021 (93.857,05€).

En tout, ce sont plus de 980.000 euros de dons qui ont ainsi été versés aux personnes frappées de plein fouet par la tornade. Le reste du montant sera quant à lui utilisé afin de replanter des arbres dans cette zone sinistrée.