37.319 personnes ont été vaccinées à l'aide du produit Oxford-AstraZeneca jusqu'à présent au Luxembourg, 668 ont refusé de se faire injecter ce vaccin.

Selon la ministre de la Santé Paulette Lenert, qui répond à une question parlementaire du député Marc Spautz (CSV), le Luxembourg affiche un taux de refus de 1,78%.

Une certaine confusion s'est installée chez les patients et les professionnels de santé après la décision du gouvernement de continuer l'utilisation du vaccin Vaxzevria (le nom du vaccin Oxford-AstraZeneca) alors que le Conseil supérieur des maladies infectieuses (CSMI) avait recommandé de ne plus l'utiliser sauf chez les personnes âgées de 30 à 54 ans présentant une vulnérabilité ainsi que chez les personnes âgées de plus de 55 ans.

Paulette Lenert précise dans sa réponse que le risque d'effets secondaires est "extrêmement faible" et qu'il doit être pris en compte afin d'éviter des retards permanents dans la campagne de vaccination. Ces retards auraient pour conséquence d'autres mutations du virus et rendraient vains les efforts réalisés pour contrôler la situation. D'autres pays comme l'Allemagne ou l'Angleterre ont adopté la même approche, selon la ministre qui précise que le vaccin n'est pas utilisé chez les moins de 30 ans ou chez les femmes enceintes.

LA RESPONSABILITÉ DE L'ÉTAT EST ENGAGÉE

Le gouvernement est conscient que ces messages contradictoires ont pu avoir un effet perturbant et la ministre a renouvelé le souhait des autorités de communiquer autant que possible afin d'éviter tout malentendu.

Les recommandations du CSMI étaient d'ailleurs plus nuancées que celles de l'EMA sans pour autant être contradictoires. Le Conseil supérieur des maladies infectieuses ne remet pas en question le vaccin Vaxzevria en tant que tel et recommande même de l'utiliser chez les personnes de 30 à 54 ans présentant une vulnérabilité.

Paulette Lenert a également confirmé qu'en cas de décès ou d'incapacité physique permanente d'un patient après la vaccination, la responsabilité de l'État était engagée. Cela vaut également pour les personnes qui se sont inscrites de manière volontaire sur les listes d'attente pour se faire vacciner avec le Vaxzevria.