Des amendes comme s'il en pleuvait. Lors du "Speed Marathon" qui s'est déroulé mercredi la police a réalisé plus de 215 contrôles de vitesse dans tout le pays. Le bilan est sidérant.

Lors de l'opération "Speed Marathon", "il  ne s'agit pas de collectionner un maximum d'infractions mais de sensibiliser les usagers à la vitesse qui reste la première cause des accidents de la route", expliquait mercredi à RTL le commissaire en chef chargé de la Sécurité routière, André Schaack.

Dès 0h30 mercredi est tombé le premier avertissement taxé pour excès de vitesse à Frisange. Et après une nuit plus calme, nombre d'automobilistes ont été "cueillis" au petit matin pour un pied trop lourd sur l'accélérateur.

Le bilan final est conséquent: 424 avertissements taxés ont été émis, dont 230 avertissements de 49 € et 194 avertissements de 145€.  A quoi il faut rajouter 24 procès-verbaux et le retrait de trois permis de conduire. Dont un parce que le conducteur a été mesuré à 182 km/h au lieu de 90 km/h en-dehors d'une agglomération!

En plus des contrôles effectués par les agents de police, presque 1.150 excès de vitesse ont été constatées par deux radars mobiles installés dans différents endroits à travers le pays.

Annoncée bien à l'avance, la vaste opération de contrôle de la vitesse a mobilisé des forces de l'ordre aux quatre coins du pays et les opérations de terrain ont été relayés quasi en direct par la Police grand-ducale sur son compte Twitter: