Le variant britannique du coronavirus ne cesse de gagner du terrain au Luxembourg. Le séquençage des échantillons des tests positifs fait par le Laboratoire National de Santé (LNS) est limpide.

Les chercheurs du Laboratoire National de Santé (LNS) ont remarqué que le variant britannique B.1.1.7 représente désormais 73,5 pourcents des nouvelles infections au Luxembourg.

RTL

Le LNS confirme également que 18,4 pourcents des tests positifs ont été attribués au variant sud-africain, pendant la même période. Ces chiffres ont été confirmés par le Laboratoire National de Santé dans un communiqué publié jeudi après-midi.

RTL

Au total, le labo a analysé 689 échantillons pendant cette période de référence.