Il devient de plus en plus difficile de voyager hors du Luxembourg en raison des modifications de mesures anti Covid adoptées dans les différents pays. On fait le point sur les possibilités, les restrictions et les obligations pour les Luxembourgeois qui souhaitent voyager quelques jours.

Le gouvernement luxembourgeois n'applique pas de mesures spécifiques concernant les déplacements de ses citoyens et résidents à l’intérieur et hors de ses frontières. Mais ce n'est pas le cas d'autres pays, notamment les pays frontaliers. Des démarches qui peuvent compromettre les envies de séjours à l’étranger.

VERS LA FRANCE

Les modalités de déplacement et de séjours se durcissent en France. Les résidents luxembourgeois voulant y effectuer un séjour sont soumis à plusieurs obligations. Lors du passage de la frontière, tout voyageur de plus de 11 ans doit présenter un test PCR négatif de moins de 72h. Il doit aussi être en possession d'une déclaration sur l'honneur attestant ne pas présenter de symptôme d'infection à la Covid-19 et ne pas avoir été en contact avec un cas confirmé dans les 14 jours précédant le voyage. Une autre attestation est à remplir pour les enfants de moins de 11 ans.

Une fois arrivé à son lieu de résidence, il faudra respecter les nouvelles règles de confinement appliquées à partir de lundi soir. Les déplacements dans un périmètre de 10km seront autorisés sur simple présentation d'un justificatif de domicile. Pour aller plus loin, il faudra se munir d'une attestation motivant le trajet, lequel ne devra pas dépasser un rayon de 30km. Les déplacements entre deux régions seront interdits sauf motifs impérieux ou professionnels. Les réunions à plus de 6 personnes ainsi que la consommation d'alcool seront interdites sur la voie publique. D'autres mesures, comme la fermeture de certains sites, les plages ou les parcs, qui favorisent les rassemblements, pourront être prises localement. Musées, cafés et restaurants sont toujours fermés.

VERS LA BELGIQUE

Les voyages en Belgique, hors "raison essentielle", sont interdits. Les personnes devant s'y rendre doivent être en possession d'une déclaration sur l'honneur justifiant le séjour. En avion, train, bus ou bateau et pour rester plus de 2 jours, un test PCR négatif de moins de 48h est obligatoire avant d'arriver. Il faut aussi remplir 48h avant l'arrivée un formulaire de Localisation du Passager (PLF). Le Luxembourg étant considéré comme à haut risque d'infection, les voyageurs doivent observer une quarantaine et refaire un test le septième jour. S'il est négatif, l'isolement pourra être levé.

En Belgique, un couvre-feu est instauré de 22h à 6h à Bruxelles et de minuit à 5h en Wallonie et en Flandres. Les rassemblements de plus de quatre personnes de plus de 12 ans sont limités. Les cafés et restaurants sont fermés et il faut prendre rendez-vous pour effectuer des achats dans les commerces non essentiels. Théâtres et cinémas sont fermés mais les musées sont ouverts.

VERS L'ALLEMAGNE

Les nuitées touristiques ne sont pas autorisées en Allemagne. Avant de s'y rendre en séjour pour d'autres motifs, il faut s'identifier en ligne en enregistrant la destination de départ et les coordonnées. Le Luxembourg figure parmi les zones à risques. Par voies aériennes, un test négatif de moins de 48h devra être présenté avant de monter à bord. Ce test est aussi impératif pour entrer dans la République fédérale par voie terrestre. Lors de l'enregistrement, l'adresse du lieu de séjour est demandée. Il faut y respecter une quarantaine obligatoire de 10 jours. Durée qui peut être minorée ou allongée selon les modalités de chaque "Länders". Par exemple, la Sarre et la Rhénanie-Palatinat dispensent de quarantaine les Luxembourgeois qui y vont moins de 24h.

Certains "Länders" ont aussi mis en place un couvre-feu. D'autres comme la Sarre se préparent à rouvrir les terrasses et les lieux culturels sur présentation d'un test négatif après le lundi de Pâques. Mais la situation peut changer rapidement, car le gouvernement fédéral demande de la fermeté dans les mesures incombant aux Länders.

VERS LE RESTE DE L'EUROPE

Parmi les autres destinations envisagées, les restrictions suivantes tiennent compte du taux d'incidence de 210 cas pour 100 000 au Luxembourg.

Pour se rendre au Portugal par voie terrestre, les frontières avec l'Espagne sont actuellement fermées aux personnes autres que ressortissant portugais. En avion, uniquement pour motifs essentiels, il faut un test PCR de moins de 72h. Le pays est en confinement strict avec des restrictions de déplacements: circuler entre deux communes est interdit.

Pour l'Italie en provenance du Luxembourg, il faut avoir un test négatif au Covid de moins de 48h et se soumettre à une quarantaine de 5 jours à l'arrivée. Il faut aussi remplir un document d'enregistrement et se signaler à l’autorité sanitaire régionale dès l'arrivée. Un couvre-feu est en vigueur de 22h à 5h. Les déplacements entre les régions sont interdits et certaines restrictions s'exercent même à l'intérieure même de celles-ci.

Aux Pays-Bas, le Luxembourg est classé orange: seul les séjours pour des raisons impérieuses sont autorisés. Un test PCR de moins de 24h doit être réalisé avant tout embarquement en avion. Un test de moins de 72h est exigé pour les trajets en transport collectif terrestre, aucun en voiture. Une quarantaine de 10 jours doit être observée à l'arrivée, un test négatif à 5 jours permet une levée de cette restriction. Les Néerlandais sont invités à rester chez eux au maximum.