Pourquoi du crémant n'est plus servi dans les vols Luxair? C'est la question posée par pas moins de cinq députés CSV et DP de l'Est du Luxembourg.

Le ministre de la Mobilité, François Bausch, et le ministre de l'Agriculture, Romain Schneider, ont répondu jeudi matin que la compagnie aérienne Luxair disposait d'une autonomie commerciale, même si l'Etat en était actionnaire. Les décisions incombent donc à la direction de Luxair, qui conclut les marchés avec les fournisseurs.

Et en raison de la mauvaise situation économique de la compagnie aérienne, certains contrats ont dû être renégociés. Au moment où la décision de ne plus servir de crémant sur les vols Luxair, avait été rendue publique, le directeur général de la compagnie, Gilles Feith, avait déclaré sur RTL que Luxair allait très mal.

Evidemment le secteur viticole a aussi souffert l'an dernier de la crise du coronavirus. C'est pourquoi le gouvernement s'est également engagé pour la promotion de ses produits, notamment avec un paquet de relance de 350.000 euros pour ce secteur.

Ces éléments sont fournis par les ministres en réponse à la question parlementaire des députés Octavie Modert, Françoise Hetto-Gaasch et Léon Gloden, ainsi qu'à celle de Carole Hartmann et Gilles Baum.