Le "Bourbon Evolution 802" battant pavillon luxembourgeois a été la cible d'une attaque d'une dizaine de pirates au large du Nigéria dimanche fait savoir le Commissariat aux Affaires maritimes.

Le Bourbon Evolution 802 battant pavillon luxembourgeois a fait l’objet d’une attaque de pirates dans les eaux internationales au large du Nigéria dimanche 14 mars. C'est un bateau de 100 mètres de long conçu pour les opérations sous-marines.

Dans un bref communiqué daté de ce lundi, le Commissariat aux Affaires maritimes indique que les 21 membres de l'équipage se sont sortis "sain et sauf de l’incident".

Deux navires de patrouille en opération dans la région ont pu rapidement intervenir et monté à bord du navire pour mettre en fuite la dizaine de pirates.

L’équipage du navire battant pavillon luxembourgeois avait immédiatement donné l’alerte et s’est réfugié dans la «citadelle» renforcée, comme le veut la procédure de sûreté. Le "citadelle" est un espace qui permet de protéger le personnel lors une telle attaque.

Les autorités luxembourgeoises ont été informées de cette attaque par le groupe Bourbon et ont suivi l’évolution de la situation jusqu’à la libération de l’équipage grâce à des contacts réguliers avec l’armateur et les autorités français.

Les MPSV (Multi Purpose Supply Vessels) sont des navires spécialement conçus pour les opérations sous-marines et jusqu'à 3.000 mètres de fond. Sur le Bourbon Evolution 802 peuvent naviguer 25 membres d'équipage, 45 clients et 15 employés pour assurer la restauration explique le groupe Bourbon sur son site internet.