Le président du syndicat de l'armée (SPAL) Christian Schleck était l'invité de la rédaction ce vendredi sur RTL.

La durée du volontariat au sein de l'armée devrait passer de trois à cinq ans, mais le principal syndicat n'est pas du même avis. Son président Christian Schleck pense qu'en prolongeant la durée, certains potentiels candidats pourraient abandonner avant même de commencer et l'armée pourrait même perdre certaines recrues pendant leur volontariat. Il propose dès lors de maintenir les trois années prévues et de proposer aux volontaires une option sur cinq ans.

Il regrette également le manque d'améliorations financières pour le volontariat dans l'avant-projet de loi du ministre de l'Armée François Bausch: "il faudrait clairement investir dans davantage de carrières de fonctionnaires C1 et C2 pour les métiers plus spécifiques", propose Christian Schleck qui attend toujours cette loi avec impatience. Ce texte prévoit notamment d'adapter les carrières au sein de l'armée à celles de la police.

RTL

Le syndicat observe de plus en plus de transferts de candidats de l'armée vers la police car les perspectives y sont plus intéressantes alors qu0un manque de personnel se fait de plus en plus ressentir. Un problème qui n'est pas dû au recrutement mais bien aux abandons en cours de route pour diverses raisons.

Le président du syndicat avait été visé par un transfert ordonné par l'ancien chef d’État-major Alain Duschène il y a quelques temps, ce qui n'a finalement pas eu lieu. Christian Schleck pense que cette procédure avait pour but d'entraver son travail en tant que syndicaliste mais il n'a pas souhaité faire plus de commentaires, la procédure juridique étant toujours en cours.

Christian Schleck a conclu en affirmant que les relations avec le nouveau chef d'État-major Steve Thull étaient tout à fait positives.