Il aura fallu plus de 10 ans pour que le projet „Wunne mat der Wooltz" de la commune de Wiltz et du Fonds de Logement prenne enfin forme.

Les 400 premiers logements devraient être terminés d'ici fin 2023. D'ici-là, la commune veut aussi en avoir fini avec des infrastructures telles qu'une école pour 300 enfants, une maison relais et l'agrandissement de la station d'épuration.

Le quartier sera construit sur d'anciennes friches industrielles de 25 hectares situées au coeur de la ville, comme l'a présenté lundi le ministre du Logement, Henri Kox. 70% des logements seront loués à des prix abordables. En 15 ans, ce seront au total 870 logements qui seront bâtis et qui permettront d'accueillir 2.000 personnes. Ce qui signifie que la population de la commune de Wiltz, qui compte actuellement environ 7.000 habitants, va considérablement croître .

La particularité du nouveau quartier est qu'une grande valeur sera attribuée à l'économie circulaire: énergie verte, constructions durables et le moins de déchets possible. Les responsables se sont inspirés des nouveaux quartiers tels que celui d'Elmen, qui est en cours de construction à Olm. La voiture sera maintenue loin à l'extérieur du quartier, afin que l'espace public puisse être utilisé par les résidents. Les parkings seront toutefois situés au maximum à 200 mètres des logements.

La première phase, qui vise l'assainissement et la revalorisation des friches ainsi que la renaturation de la rivière Wooltz coûtera 126,5 millions d'euros à l'Etat. Le projet dans sa globalité est estimé à 286 millions d'euros, selon le ministre. Le quartier devrait être totalement terminé à l'horizon 2038.

Le prochain grand projet du Fonds de Logement est celui de Neischmelz à Dudelange. Le projet de loi devrait être prêt d'ici l'été, espère Henri Kox. Il prévoit la construction de 1.000 logements à l'horizon 2035.

Le reportage en langue luxembourgeoise: