Les Pirates s'interrogent sur la vente aux enchères de 4 unités sur 80 logements du nouveau site "Gravity" à Differdange.

Les députés se demandent par exemple si les personnes aux moyens financiers plus élevés n'étaient pas privilégiées par ce concept de vente et si ce dernier était vraiment correct et socialement équitable, ce dont ils doutent.

A cela, Henri Kox, ministre du Logement, répond que oui, une certaine valeur a été apportée à l'égalité des chances ainsi qu'à l'inclusion sociale lors de la conception du projet. La commune de Differdange a acquis 48 logements sur les 80 prochainement disponibles afin de les louer à un prix abordable. 16 logements supplémentaires seront également revendus à un prix correct alors que 16 autres seront par ailleurs revendus sans subventions à un prix très compétitif.

Environ 18 millions d'euros ont été investis dans les 48 appartements destinés à la location par la commune, sans oublier les deux millions d'aide pour les 16 logements promis à la vente subventionnée. Ces 64 unités ne peuvent pas être mises aux enchères, a expliqué le ministre.

RTL

© Projet Gravity Differdange

En ce qui concerne les 16 autres unités, elles comprennent deux logements sur deux étages et deux autres sur trois étages. Elles ne peuvent pas être transformées en colocation sociale accompagnée. Ce sont donc ces quatre logements qui seront mis aux enchères jusqu'à la fin du mois, ils seront également soumis aux règles de l'emphytéose. Il ne s'agit donc pas d'une vente aux enchères classique mais par soumission cachetée, afin d'éviter une explosion des prix. Le futur acquéreur devra également habiter les lieux, sinon la commune pourra lui racheter son bien.

En cas de bénéfice de la commune, le ministre a expliqué avoir compris que les autorités locales utiliseraient cet argent afin de financer d'autres projets immobiliers.

Henri Kox est d'avis que ce projet est très réussi et qu'il propose des logements à des prix intéressants, ce qui implique également une bonne mixité sociale sur le site de Differdange.