Le gouvernement étoffe le Code de la route en y ajoutant une définition des nouveaux véhicules personnels très utilisés depuis quelques années.

Déjà bien présents dans l'espace public, les nouveaux modes de déplacement comme les trottinettes électriques ou encore les mono-roues ont désormais leur place dans le Code de la route luxembourgeois.

Le ministre de la Mobilité François Bausch a présenté ce vendredi les derniers ajouts sur la "micro-mobilité". Ces dispositions incluent le "micro-véhicule électrique" et l'"engin de déplacement personnel".

Le premier inclut notamment les mono-roues, hoverboards et trottinettes électriques. Il se définit comme un "véhicule routier de petite dimension à une roue au moins, avec ou sans siège, conçu pour le déplacement d’une seule personne" et capable de rouler entre 6 et 25 km/h grâce à un moteur d'une puissance maximale de 0,25 kW. Ils sont assimilés aux cycles et doivent emprunter les pistes cyclables ou les voies de circulation. Des feux permanents blancs et rouges ainsi qu'une sonnette sont indispensables sur cet équipement. "L’éclairage doit être allumé de jour et de nuit et ni clignoter, ni éblouir" peut-on lire dans le code de la route.

Le deuxième réfère lui à tout "dispositif de petite dimension non électrique à roues fixées aux pieds ou comportant une planche, équipé d’un guidon ou non, servant de support pour se déplacer". Il s'agit notamment de skateboards, vélos pour enfants, trottinettes non électriques, patins à roulettes... Il inclut également les objets de déplacement pour enfant, électriques ou non, qui ne dépassent pas 6 km/h. Ils sont eux assimilés à des piétons et peuvent circuler sur le trottoir. Aucun équipement particulier n'est imposé, contrairement à au micro-véhicule électrique.

En parallèle, le ministère de la Mobilité lance une campagne de sensibilisation et rappelle que les différents usagers de la route doivent respecter des distances de sécurité pour ne pas se mettre en danger. Cela implique:

  • pour les véhicules automoteur, de laisser au moins 1,5m d'espace pour doubler un cycle. Mais aussi les piétons et tout autre usager
  • pour les cyclistes, de laisser un écart entre eux et les véhicules stationnés sur leur droite