La société Rotarex produit notamment des valves pour respirateurs, des dispositifs médicaux indispensables pour les patients Covid en détresse respiratoire.

A cause de la crise sanitaire, la société Rotarex installée à Lintgen, a dû augmenter ses capacités de production. Ses nouvelles lignes de production ont été inaugurées lundi en présence du Grand-Duc héritier Guillaume et du ministre de l'Economie, Franz Fayot. L'entreprise a aussi financé ces nouvelles installations grâce à des aides publiques.

Rotarex estime l'investissement à 4,5 millions d'euros, mais l'effort était indispensable. A cause de la pandémie, la demande de dispositifs produits par la société luxembourgeoise, a fortement augmenté, explique le président de Rotarex, Jean-Claude Schmitz: "Dès le début de la crise, nous avons été sollicités par les gaziers afin d'augmenter notre capacité et surtout d'avoir à disposition une capacité telle que nous pourrions répondre à des pics de demande."

Des produits fabriqués en interne

L'entreprise y est parvenue malgré diverses difficultés causées par les restrictions. Mais cela a eu des conséquences, explique le directeur, Philippe Schmitz: "Etant donné que nous avons ainsi augmenté notre production, nos fournisseurs ne sont plus parvenus à suivre. Avec l'aide de l'Etat, avec la subvention investissement Covid, nous avons pu augmenter nos capacités.''

Cet esprit ne peut être que loué, a dit le ministre de l'Economie. Les subventions publiques aux entreprises pour réaliser des investissements pendant la crise, ont été précisément pensées pour de tels cas, a affirmé Franz Fayot: ''Une opportunité peut seulement être saisie si on est prompt à agir.''

Grâce à ces nouvelles lignes de production, Rotarex peut à présent produire en interne certaines pièces importantes pour ses valves/robinets et ses détendeurs. Faire produire nos propres produits ailleurs, n'a jamais été une option, explique Philippe Schmitz: ''Nos produits ont des certifications. Nous ne pouvons pas simplement les délocaliser. Il faut beaucoup de connaissances pour les assembler.''

Grâce à cet investissement, Rotarex espère pouvoir doubler la production. 10 à 25 emplois pourraient être créés d'ici 2025. Les nouvelles lignes fonctionnent de manière automatisée. La production sera ainsi mieux suivie, ce qui pourrait permettre à l'entreprise d'augmenter la qualité et la performance de ses produits.

Trois projets de R&D

En parallèle, la société Rotarex s'engage dans trois projets de recherche et développement, visant à développer de nouvelles générations de robinets/valves et de détendeurs pour l'administration de gaz médicaux. Ces produits seront plus simples à utiliser et surtout plus sûrs.

Un investissement de 1,5 million d'euros est prévu à cet effet. Il sera également subventionné par l'Etat. Rotarex s'agrandit encore sur le site de Lintgen, même si la société va bientôt déménager. Philippe Schmitz: ''Nous développons nos productions ici. Fin 2021, nous allons lancer notre nouveau site à Bissen. D'ici fin 2023, nous allons tout déménager de Lintgen à Bissen. Là, avec 30.000 mètres carrés, nous aurons suffisamment de place pour continuer à croître.''

En 2020, Rotarex a réalisé un chiffre d'affaire de 205 millions d'euros. Leader mondial des dispositifs de contrôle du gaz, Rotarex fabrique des produits aux applications variées, notamment des machines à soda et eau gazeuse, et donc des systèmes de contrôle pour l'administration de gaz médicaux.

Le reportage en langue luxembourgeoise: