L'animal, qui peut mesurer jusqu'à 110 centimètres à l'âge adulte, a été découvert mercredi dernier dans la région de Bettembourg.

Le chien viverrin (nyctereutes procyonoides), également appelé "chien martre" (de l'allemand Marderhund) ou encore "chien raton-laveur" (de l'anglais raccoon dog) est un petit animal qui pèse de 3 à 7 kilos, originaire de l'Asie de l'est. Il est également connu sous le nom mythique de "tanuki" dans la culture japonaise.

Près de 9.000 de ces carnivores ont été introduits entre 1929 et 1955 dans la partie européenne de la Russie ainsi qu'en Ukraine en vue d’y augmenter la production de fourrures. C'est de là qu'ils ont commencé à se diriger vers l'ouest avant d'être détectés la semaine dernière au Luxembourg. L'Administration de la nature précise qu'il est néanmoins tout à fait possible que l'animal, qui est plutôt discret, se soit déjà retrouvé à différentes reprises sur le territoire luxembourgeois sans pour autant avoir été découvert par les autorités.

Quelques preuves ont été fournies ces dernières années, mais les spécialistes ont à chaque fois conclu qu'il s'agissait en fait d'une martre ou d'un renard.

Comme l'arrivée du chien viverrin en Europe n'est pas naturelle, sa présence dans nos contrées laisse présager des conséquences négatives sur la biodiversité locale. C'est pour cette raison que le petit animal est considéré comme une espèce nuisible et invasive et source de problèmes de santé publique par la Commission européenne.

Alors qu'au Luxembourg, la chasse au chien viverrin est ouverte toute l'année (à l'exception de la trêve de six semaines entre le 1er mars et le 15 avril), les États-membres de l'UE sont invités à limiter un maximum son installation et son expansion sur leurs territoires.