La deuxième phase de vaccination commencera au plus tard début mars au Luxembourg. Les plus de 75 ans pourront alors prendre rendez-vous.

Cette deuxième phase ne commencera pas avant la fin de la première, qui est toujours en cours et qui concerne le personnel de santé et de soins. "Si tout fonctionne correctement, nous pourrions même terminer la première phase de vaccination plus tôt que prévu", s'est réjouie ce lundi matin Paulette Lenert, la ministre de la Santé au micro de RTL Radio.

En parallèle aux personnes de plus de 75 ans, les patients "hautement vulnérables" du fait d'une maladie existante, seront également invités à se faire vacciner. Il s'agit des adultes atteints d'une trisomie, les patients atteints d'un cancer en phase de traitement ainsi que les personnes qui ont bénéficié d'une transplantation ou qui sont en attente d'une greffe.

RTL

© RTL

Suivra ensuite la phase 3 avec les personnes âgées de 70 à 74 ans. La phase 4 concernera les personnes âgées de 65 à 69 ans.

La phase 5 est réservée aux personnes âgées de 55 à 64 ans en commençant par les plus âgées. Les personnes dont l'état de santé pourrait présenter un risque sont également invitées: diabète, hypertension artérielle non compliquée ou encore obésité (indice de masse corporelle 30-40kg/m2) font partie de ces facteurs à risque.

Enfin, la phase 6 ciblera les personnes de plus de 16 ans et jusqu'à 54 ans qui vivent au sein de communautés.

TEST RAPIDE AU FINDEL POUR 10 EUROS

Ces informations ont été communiquées lundi matin par les responsables sanitaires au Luxembourg qui ont précisé qu'une personne vaccinée qui aurait été contaminée après la vaccination peut encore contaminer d'autres personnes avec le virus.

Les responsables de la Santé ont également confirmé que le large scale testing (dépistage à grande échelle ou LST) continuerait au moins jusqu'au 15 juillet. Le programme a permis de détecter environ 9.200 patients positifs au coronavirus entre les mois de septembre et janvier.

La nouvelle phase du LST se concentrera sur les équipes mobiles dans les CIPA, maisons de soins et dans les écoles. Cette 3e phase du LST coûtera 43 millions d'euros.

Il a également été précisé que le centre de dépistage au Findel fermera ses portes jusqu'à nouvel ordre. Les passagers d'un vol en provenance d'un pays hors UE arrivant au Findel pourront néanmoins effectuer un test rapide à partir de ce lundi pour 10 euros.
Les tests anticorps continuent également dans six centres de prises de sang, la prévalence se chiffrait à 7% le 10 janvier dernier. Les deux centres Covid au Kirchberg et à Esch-sur-Alzette sont ouverts de 10h à 15h afin de prendre en charge et de tester d'éventuels patients symptomatiques.