Le Laboratoire national de Santé a détecté la semaine passée six nouveaux cas du variant britannique qui préoccupe actuellement le gouvernement. Ce qui porte le total à 12 cas sur le sol luxembourgeois.

Le variant britannique du coronavirus préoccupe la direction de la Santé comme tous ses homologues européens, parce qu'il se transmet plus facilement.

Dans le nouveau rapport hebdomadaire du département de microbiologie du LNS paru ce mardi, il est fait état de six nouveaux cas du variant britannique dans la semaine du 11 au 17 janvier.

"Cinq nouveaux cas de la variante britannique B.1.1.7 ont été détectés dans 69 séquençages de haute qualité auquel il faut rajouter un 6e cas potentiel pour lequel la qualité du séquençage n'a pas permise d'être à 100% sûr mais révèle une charge élevée de mutations spécifiques B.1.1.7", explique le Dr Tamir Abdelrahman du Laboratoire national de Santé (LNS).

Les cinq nouveaux cas avérés, trois ont pu être détectés par la surveillance génomique de routine, et les deux ont été détectés lors du retour de voyageurs à l'aéroport du Findel.

Depuis l'apparition du premier cas, le 31 décembre 2020 au Luxembourg, le nombre total de variants britannique est donc porté à 12. Six avaient été détectés jusque-là par le LNS.

Le rapport indique que les nouveaux cas représentent 7,2% des souches en circulation, contre seulement 3% la semaine précédente.
Le  Laboratoire national de Santé souligne parallèlement qu'à ce jour, aucun cas des variants sud-africain et japonais du virus n'a été détecté lors du séquençage au Luxembourg