L'organisation qui vient en aide aux personnes les plus démunies peut compter depuis neuf ans sur l'aide infatigable de l'association Hëllefen mat Häerz.

Pourquoi jeter alors que de nombreux vêtements peuvent être redistribués et réutilisés par les personnes pauvres du pays? C'est dans cette optique que l'association Hëllefen mat Häerz ("aider avec le cœur", NDLR) a été créée afin d'aider notamment, grâce aux nombreuses collectes de meubles ou de vêtements, une autre organisation, la Stëmm vun der Strooss ("la voix de la rue", NDLR).

Depuis neuf ans, Chantal et Erna Geisen font le tri dans les dons de vêtements et cette année encore, c'est une camionnette bien remplie qui atteste de la générosité des citoyens. Vendredi dernier, l'équipe de la Stëmm vun der Strooss a rencontré les deux responsables bénévoles afin de réceptionner tous les cartons.

Alexandra Oxacelay, directrice de l'organisation, regrette néanmoins que de nombreux donateurs les prennent pour la "poubelle du pays". Trop souvent les bénévoles retrouvent des vêtements en mauvais état ou des affaires sales, qui sentent l'urine ou les excréments. La directrice de la Stëmm vun der Strooss lance un appel à plus de respect dans les donations, en espérant éviter ce genre de situation à l'avenir. Les vêtements généreusement offerts doivent être de préférence entiers et propres.

Ces dons restent plus que jamais cruciaux aux yeux de l'organisation, leurs rayons vestimentaires se vident particulièrement vite en hiver. Vous pouvez retrouver les "Kleederstuff" (salon à vêtements, NDLR) à Esch-sur-Alzette au 32, Grand Rue et à Hollerich au 7, rue de la Fonderie.